20/08/2014

L'origine, le but et la destination


بسم الله الرحمن الرحيم

Louange à Allah, notre Dieu, Celui qui a dit dans le Coran (selon le sens rapproché) : { Ô vous les gens ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d'un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux-là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d'hommes et de femmes. } [An Nissa (4), 1]

{ Ô toi l'homme, Qu'est-ce qui t'a trompé au sujet de ton Seigneur, le Noble, Celui qui t'a créé, puis modelé et constitué harmonieusement, dans la forme dont Il a voulue te façonné? } [Al Infitar (82), 6, 7 et 8]

Il a aussi dit : { Que l'homme regarde donc de quoi il a été créé. Il a été créé d'une eau giclée (le sperme) sortie d'entre les lombes et les côtes. Allah est certes capable de le ressusciter. Le jour où les cœurs dévoileront leurs secrets, il n'aura alors ni force ni secoureur. } [At Tariq (86), 5 à 10]

L'imam ibn al-Qayaim a dit (dans Miftah Dari as-Sa'ada) au sujet de la création : 
« Ouvre maintenant les yeux de ta conscience pour observer cette goutte provenant d'un liquide totalement impuissant et répugnant (le sperme!), il ne lui faut pas plus d'une heure pour se gâter. . . 

Observe donc comment Le Maître absolu, l'Omniscient et Omnipotent, a extirpé cette goutte d'entre le dos et la poitrine puis l'a conduite par Sa puissance, soumise à Sa volonté, docile malgré l’étroitesse des canaux et la variété des voies empruntées.

Jusqu’à la faire parvenir au confluent dans lequel elle stagnera. Observe comment Il lia l'homme à la femme en créant un amour réciproque.
Comment Il les amena au coït en leur mettant la corde du désir et de l'amour au cou, cause de la conception de l'enfant… Comment Il destina aux deux liquides de se rejoindre malgré la distance qui les sépare, Il les a conduit depuis le fin fond des canaux et organes jusqu’à les réunir en un seul endroit stable et hors d'atteinte, à l'abri de l'air qui l'aurait avarié, du froid qui l'aurait refroidit, il est inaccessible à tout corps étranger, à toute attaque...
Puis Il transforma la goutte blanche comme neige en sangsue cramoisie puis en bouchée de chair aux caractéristiques différentes de la sangsue puis en fit un squelette nu, aux propriétés bien distinctes de celles de la bouchée de chair. Remarque bien comment Allah a découpé ces formes presque identiques pour en faire des nerfs, des os, des veines, des canaux et différents organes dont la consistance est plus ou moins flexible...

Comment Il a reliés les parties du corps de la manière la plus ferme qui soit…
Comment Il a couvert tout cela de chair, si bien que celle-ci constitue une enveloppe protectrice, le squelette sert donc de support aux muscles tandis que ces derniers le protègent... Comment Il en a dessiné les belles formes et fendit les oreilles, les yeux, la bouche, le nez et autres orifices, comment Il allongea les bras et les jambes, en sépara les extrémités pour en faire des doigts eux-mêmes divisés en phalanges... 
De même qu’Il installa les organes internes comme le cœur, l'estomac, le foie, la rate, les poumons, l’utérus, la vessie, les intestins... Chaque appareil a des dimensions données et une fonction précise. »

(…) « Revenons à la gouttelette et observons de manière attentive son évolution progressive... Si toute l’humanité et tous les djinns s'unissaient pour lui créer une ouïe ou une vue, une faculté de raisonnement, un savoir ou une âme, ou même le plus petit des os ou la plus fine des veines... Que dis-je, pour créer un seul cheveu, ils en seraient tout simplement incapables. Cela est en effet une manifestation de la création d'Allah qui conçoit tout à la perfection à partir d'une goutte impuissante. 

Si tel est son pouvoir de création concernant une goutte, que dire alors du monde céleste, de la hauteur des cieux, de leurs dimensions, de leur aspect sphérique, de leur immensité, de leur belle structure... Sans parler du soleil, de la lune et autres astres qui n'ont pas fini de nous étonner, que dire en effet de leurs trajectoires, de leurs formes ou de leurs différents levers et couchers ? 

Ainsi, chaque particule dans le ciel a une sage finalité, la voûte céleste est même bâtie de manière bien plus parfaite que le corps humain et recèle bien plus de merveilles. On peut même affirmer que l'ensemble de ce qui existe sur terre n'est rien comparé aux merveilles du ciel. »

Le savant 'Abde Rahman AsSa'dy (mort en 1376 ; soit en 1956) a dit : 
« Cette observation ne te pousse-t-elle donc pas à reconnaître Le Seigneur Omnipotent, Omniscient, qui créé toute chose à la perfection?

Si toutes les créatures s'unissaient pour faire évoluer cette goutte qui est l'embryon de la vie, pour la placer dans ce lieu sûr (l'utérus) et lui attribuer une ouïe, une vue, une intelligence, des organes vitaux internes et extérieurs et le développer à cette vitesse extraordinaire ou le composer de cette manière bien agencée, bien organisée... Dites-moi, leurs connaissances ou leurs moyens seraient-ils suffisants pour leur permettre cela?

Cette observation amène donc à reconnaître la grandeur d'Allah et à l'estimer à sa juste valeur, à courber l’échine devant Lui, à considérer que Ses Livres et Ses Messagers disent la vérité.

C'est donc un argument rationnel et instinctif, la nature humaine est forcée de reconnaître son Seigneur et d'admettre qu’Il doit être adoré. » (voir le livre "Comment j'ai connu Allah" en français)

L'imam Abou Hafss 'Omar ibn 'Abdel 'Aziz Al Oumaoui Al Qouraichy (mort en 101 après l'Hégire) –qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit, lors de son dernier discours après avoir loué Allah et Lui avoir fait des remerciements :

« Ceci dit, vous n'avez donc pas été créé inutilement, et vous n'avez pas été laissé en vain, et vous avez certes une destinée où Allah descendra pour juger entre vous et départager entre vous. 

A donc échoué et perdu celui qui est sorti de la miséricorde d'Allah, et lui a été rendu sacré (interdit) le Paradis aussi large que les cieux et la terre. Ne savez-vous pas que personne n'est en sécurité demain sauf celui qui a pris garde de ce Jour et en a eu peur, a vendu sa marchandise pour ce qui est permanent et le peu pour beaucoup, et peur pour sécurité ? 

Ne voyez-vous pas que vous êtes descendants des morts, et qu'il y aura après vous des restants jusqu’à que vous retourniez vers Le Meilleur des héritiers (Allah) ?! »

Version imprimable du texte : http://textup.fr/136722Wa

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire