04/11/2014

Réponses aux doutes

بسم الله الرحمن الرحيم

Quiconque médite un peu sur la situation de ce monde verra que l'ignorance est la cause des plus grands maux. L'ignorance envers Allah le Seigneur des cieux et de la terre, l'ignorance envers Sa Majesté, Ses Noms et Ses Attributs. Puis, l'ignorance envers Sa religion, cet Islam qui mène au Paradis et sauve de l'Enfer éternel.

Mais la miséricorde d'Allah est infinie, Il ne fait d'injustice à personne et personne ne peut œuvrer contre Son décret. Notre Créateur nous appelle désormais au repentir à Lui et nous facilite les moyens pour apprendre Sa religion; l'Islam. Il nous donne l'opportunité d'être meilleur que nos ancêtres, et d'être des guides vers Sa Guidée ainsi que la guidée de ceux qu'Il a guidé parmi les Prophètes, leurs compagnons sincères et ceux qui les ont suivis correctement. L'Islam ne nous parvient pas d'inconnus dont il est impossible de savoir la biographie, mais il nous est parvenu d'hommes fiables car c'est la religion de notre Créateur.

Dieu n'est qu'un Dieu unique, Allah, Celui qui mérite d'être glorifié, Celui qui n'a ni défaut, ni semblable, ni égal. L'unicité d'Allah est ce qui doit être enseigné aux gens, c'est la saine nature humaine.
Allah nous a créé sur cette croyance. C’est-à-dire qu'à la base l'enfant a une croyance; il sait pertinemment que son existence n'est pas le fruit du hasard et qu'il a un Créateur qui le fait vivre. Cette croyance n'est pas le fruit d'une éducation religieuse venant des adultes, mais c'est la saine nature que Allah a ancré dans tous les enfants du monde.
L'enfant sait que le Créateur est Capable de tout et qu'Il n'a pas besoin d'être vu dans ce monde pour donner la foi à Ses créatures. L'enfant sait que le Créateur est différent, et distinct de Sa création.
Comme le prouve la célèbre parole du Messager d'Allah: « Tout nouveau-né né dans la fittra (c’est-à-dire la saine nature, la nature originelle sur laquelle Dieu nous a créer et c'est l'islam)… »

Et aussi le Messager d'Allah a dit: « Mon Seigneur m'a ordonné de vous enseigné ce que vous ignorez parmi ce qu'Il m'a enseigné, Allah a dit: « J'ai créé Mes serviteurs monothéistes (hounafa: prédisposé à accepter la vérité) ensuite les diables sont venus à eux (par des suggestions) et ils les ont donc éloignés de leur religion… » (rapporté par l'imam Mouslim ibn Hajaj).

Donc l'enfant sait que son Créateur n'a pas besoin de s'incarner en une créature, encore moins de souffrir ou de mourir sur une croix.
Mais au catéchisme si un enfant demande: « Pourquoi tous ces crucifix et ces statues? » Il lui ai dit: « Tu comprendras cela quand tu seras plus grand. » ou « Tu es encore jeune, c'est trop compliqué pour toi. »
C’est-à-dire que la manipulation et le lavage de cerveau prend un certain temps avant de renier que Dieu est unique, sans égal. Et puis il faut jouer sur les émotions; montrer aux enfants des belles images avant de leur faire accepter les crucifix et les statues. Choses que Dieu n'a jamais aimé un jour.

Mais en vrai il n'y a rien de compliqué ni de mystérieux dans la vraie croyance, la croyance en l'unicité d'Allah. C’est-à-dire le vrai monothéisme, un seul Dieu à aimer, un seul Dieu en qui faire totale confiance, un seul Dieu à qui se confier. Il n'a ni associé, ni enfants, ni partenaire et n'a besoin de personne. Tel est réellement le monothéisme; la croyance en l'unicité de Dieu. Pour être digne de l'humanité que Dieu nous a donné, il faut être reconnaissant envers Lui et croire en Lui. L'islam est une religion de clarté, de sincérité, de discernement, de bonne raison et de bonne logique. Il n'y a rien de compliqué dans les choses auxquelles Dieu nous appelle à croire. Il n'y a ni mysticisme, ni anthropomorphisme, ni fanatisme, ni superstitions.

Dieu n'a pas de paternité. La trinité est une hérésie criminelle contre l'humanité car elle pervertie les pensées sur Dieu et notre relation avec Lui. C'est un crime plus grave que les autres, car il fait mourir les cœurs avant les corps.

Il faut aussi le rappeler: Satan est notre ennemi déclaré à tous. Son seul but est de d'amener les gens en Enfer, nul part ailleurs. Cela par l'idolâtrie et les croyances perverses. Personne n'est plus hostile envers les descendants d'Adam que lui, il les trompe sur Dieu, sur la réalité de l'amour, la réalité de l'adoration et de la religion pour les faire sortir de la saine nature et du monothéisme vers les ténèbres de la perdition.
Alors prenons garde et demandons à Allah une foi authentique.

L'imam ibn Al Qayam a dit dans Al fawa id, il y a sept ou huit siècles passés : 

« Celui qui veut l'élévation de sa construction (ou son édifice), qu'il se préoccupe donc de la fiabilité des fondations et de leur ajustement d'une grande préoccupation, car l'élévation de la construction est à la mesure de la fiabilité des bases et de leur précision. Donc les œuvres sont la construction et leur fondement est la foi, quand les fondations sont fiables ils supportent la construction et elle s'élève sur eux. 
Si se délabre quelque chose de la construction la prévention devient facile. Tandis que si les bases ne sont pas fiables, l'édifice ne s'élève pas et ne se raffermi pas, et si se délabre quelque chose des fondations, l'édifice s'écroule ou presque.

Donc le connaisseur, sa préoccupation c'est l'authenticité des fondations et leur mise au point. Quant à l'ignorant il monte l'édifice sans fondations. Peu s'en faut donc que son édifice s'écroule, Allah –élevé soit-Il- a dit (selon le sens rapproché): 
{Lequel est plus méritant ? Est-ce celui qui a fondé son édifice sur la piété et l'agrément d'Allah, ou bien celui qui a placé les assises de sa construction sur le bord d'une falaise croulante et qui croula avec lui dans le feu de l'Enfer ?} [At-Tawbah (9), 109]. »

3 commentaires:

  1. Anonyme4/08/2015

    C'est un article profond, à méditer, à essayer de comprendre avec une attention entière. Je viens de le découvrir. Je me promets d'y revenir et le relire à tête reposée comme on dit. Merci pour ce beau texte.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien le témoignage de cette femme : « Un jour de catéchisme, ma curiosité a été « malvenue » ! J’ai demandé qu’est-ce que la trinité? Comment Dieu peut être ça ! Le Saint Esprit n’était-il pas l’ange Gabriel ? Le fils Jésus? Et Dieu comment peut-il être le père alors qu’ll ne fait pas d’enfant? Pourquoi dit-on ça, alors que l’on sait que ce sont des entités toutes connues et différentes ?

    Ma professeur de catéchisme m’a fortement grondé ne sachant pas quoi répondre, et m’enferma dans un cagibi… puis m’a oublié dedans pendant 3 heures !

    Cela m’a profondément touché, j’ai donc renié ce qu’ils pouvaient affirmer et me suis détachée de toute spiritualité. » Puis elle a connue l'islam, la vraie religion de Dieu.

    RépondreSupprimer
  3. Il y a aussi le témoignage de Marc qui raconte son cheminement avant qu'Allah fasse de lui un mouslim :

    « Commençons par ce qui a tout déclenché. Un jour, il m’est arrivé un grave accident qui m’a fait prendre conscience de beaucoup de choses comme le fait d’être encore en vie, de frôler la mort. Ceci ne pouvait que me faire beaucoup réfléchir. Et ça a marqué un tournant dans ma vie. J’ai réalisé que tout pouvait s’arrêter en une fraction de seconde.
    Peu de temps après, je dus affronter une nouvelle épreuve : le décès d’un ami. Lui aussi a succombé à un accident grave. Cela a ajouté une couche de plus à l’épreuve que je venais d’endurer et a intensifié en moi les réflexions sur la vie.
    Ses funérailles se sont déroulées dans un cadre religieux, ce qui m’a permis de reprendre contact avec la religion et surtout avec le fait de me rappeler grandement Allah.

    Je revins donc aux enseignements religieux basés sur les traditions chrétiennes contemporaines que l’on m’avait inculqués étant petit. J’ai commencé à l’étudier avec plus de sérieux et de profondeur en cherchant simplement la proximité de mon Créateur. Plus j’avançais et plus Allah m’ouvrait les yeux. Par la suite, j’en concluais que la religion chrétienne ne pouvait pas être la religion de Dieu, parce que j’y voyais de plus en plus de contradictions, de choses absurdes et que mon cœur ne pouvait accepter.

    Parmi ces choses, par exemple : le fait de croire et de dire que Jésus est Dieu ou bien qu’il est son Fils ! Je me disais, c’est impossible d’allier une chose à son contraire ! Comment avoir un être à la fois immortel et mortel ? C’est comme vouloir demander à une chose d’être petite et à la fois grande ! C’est inconcevable !

    Puis, je me disais que le principe de la Trinité était absurde ! Et surtout très complexe mais bon… ! Dire que le Père est Dieu, Jésus est Dieu et que le Saint-Esprit est Dieu !? Un Dieu divisé en trois ? Mais pourtant on vous dit : « Non, c’est le même et unique Dieu ! »

    Quand on y réfléchit, on se demande qui a créé les autres ? Est-ce le Père qui a créé le Fils et le Saint Esprit ou est-ce le Fils qui a créé Dieu et le Saint Esprit ou est-ce plutôt le Saint Esprit qui a créé Dieu et le Fils ?! Les gens sensés répondront bien évidemment que c’est Dieu qui a créé le Fils et le Saint Esprit. Alors si tel est le cas, pourquoi mettre sur un pied d’égalité le Créateur et Ses créatures ?!

    Ensuite, il y a le fait de chercher secours auprès de Jésus ou encore diviniser la Vierge Marie comme dans la fameuse prière « je vous salue Marie » où il est dit : « Sainte Marie, Mère de Dieu ». Une question m’était venue aussi : Jésus-Christ était-il Dieu dans le ventre de sa mère, oui ou non ? Si l’on répond oui, on n’a aucune preuve. Donc, on répond non. Mais si on répond négativement, alors quand est-Il devenu Dieu ? Est-ce après avoir quitté le ventre de sa propre mère ? Parce qu’ils disent bien : « Marie, Mère de Dieu » ?!

    De même, il est connu que c’est Dieu Lui-même qui a fait de la naissance de Jésus à travers Marie, un miracle et une preuve pour les Enfants d’Israël ! Encore une contradiction flagrante ! Bref des interrogations sur le sujet, j’en ai eu ! Et encore cela concernait la croyance, par ailleurs il y a les contradictions textuelles. J’ai également trouvé que la spiritualité dans la chrétienté était très absente. De plus, je ressentais davantage des choses très étranges animées de sentiments négatifs. Je ne pouvais fermer les yeux sur tout ça. Pour moi, il devenait clair qu’elle n’était pas la religion d’Allah. » Et Allah guide qui Il veut.

    RépondreSupprimer