26/01/2017

Comprendre l'adoration (et le déclin du christianisme)

Le savant AbdAr-Rahman ibn Yahya Al Mou'alimy Al-Yamani (1312 - 1386 H.) a dit : 
"Quant à ce qui s'est répandu entre les gens comme quoi les âmes des prophètes et des pieux agissent dans le monde ; si cela serait authentique (et cela ne l'est pas), ce ne serait pas suffisant pour autoriser leur invocation. Ceci, car les anges agissent dans le monde, c'est certain. Et malgré cela; la demande d'eux est une invocation et une adoration envers eux ; donc c'est du chirk (association) à Allah -puissant et sublime soit-Il (idolâtrie)." Kitab Al 'ibadah p. 816


Selon des archives, au 16ieme siècle, il y avait chez les catholiques normands, un chrétien "suspecté d’hérésie". Pourquoi donc ?! Quel était le motif de cette suspicion ?! Eh bien, il avait l’habitude de signer sa correspondance d'une formule dite "ambiguë" : « Monsieur je prie le Créateur qu’il vous donne en toute bonne santé heureuse et longue vie » !!!


Cette histoire rappelle des versets du Coran (TRSV) : { Et quand Allah est évoqué seul (sans associés), les cœurs de ceux qui ne croient pas en l'Au-delà se crispent et quand on mentionne ceux qui sont en dehors de Lui, voilà qu'ils se réjouissent.

( 46 ) Dis: «O Allah, Créateur des cieux et de la terre, Connaisseur de tout ce que le monde ignore comme de ce qu'il perçoit, c'est Toi qui jugeras entre Tes serviteurs ce sur quoi ils divergeaient». } [Az-Zoumar]


Le Créateur est Allah, et de ce fait Il est le seul à mériter d'être invoqué, ce qui est contraire aux dogmes catholiques. Les divinités catholiques ne sont pas capables de créer et elles sont elles-mêmes créés. Celui qui prie le Créateur n'est pas comme celui qui prie une créature. Les gens qui savaient cela étaient jugés hérétiques ou suspecter par les cathos, même si ils se disaient chrétiens.

Dans une source on peut lire ; " Dans le catholicisme, le culte d'hyperdulie (du grec ancien hyper, au-dessus, et douleia, servitude), est le culte rendu à la Vierge Marie, supérieur au simple culte rendu aux saints et aux anges (dulie). Ce terme est à distinguer de celui d'adoration (ou latrie) qui ne convient que pour Dieu. "

Mais dans les faits, tout forme de culte est une adoration ; si c'est un culte pour autre que Dieu, c'est de l'idolâtrie que Dieu ne pardonne pas et punit par l'Enfer. Et si c'est un culte que pour Dieu ; encore faut-il qu'il est une origine dans le Livre d'Allah ou la Sounnah. 

Il n'y a pas d'adoration pour Dieu sans que cela ne soit un culte, comme par exemple l'amour pour Dieu que le croyant porte dans son coeur, Lui demander que les gens l'aime, avoir peur de Lui, se prosterner pour Lui, nourrir un pauvre, etc.
On lit aussi sur Wikipédia  ; "En religion et en spiritualité, la dévotion est une manifestation de piété ou d'adoration pour une divinité ou un maître." Donc aussi ; la dévotion est adoration et inversement.

On peut lire au sujet de l'origine de la Basilique Notre-Dame-de-Bonne-Garde située dans la commune française de Longpont-sur-Orge (département de l'Essonne - 91) :
« On raconte donc qu'à la fin du IIIe siècle, des bûcherons gaulois auraient découvert, dans un chêne creux de la butte de Longpont, une statue de bois représentant une femme avec un enfant dans les bras. L’effigie aurait été accompagnée d’une inscription latine bien mystérieuse pour les païens : « Virgini pariturae » — « A la Vierge qui enfantera ». Si peu après la conquête de la Gaule, l'usage du latin paraît peu probable.
En l'absence d'écriture gauloise, les druides utilisaient des caractères grecs, et les mots latins sont sans doute une traduction de l'inscription authentique. Les druides auraient commencé à vénérer cette image de la déesse mère. » Fin de citation.

Et la plus part des chrétiens vénérent toujours Marie (ou acceptent cela) et font accepter les statues d'elle. Quelle est donc en France la différence entre un "païen" et un "chrétien" si ce n'est le mot ?

On lit aussi ; " Le culte marial, ou dévotion mariale, est la vénération que le christianisme porte à Marie (mère de Jésus). " Donc cela est de l'adoration pour autre que Dieu. Chose qu'Il a toujours interdit et ne pardonne jamais au Jour du Jugement.

Comment pourrait-elle intercéder pour les chrétiens alors qu'ils ne sont pas de sa communauté et que sa religion était l'Islam ?! Quand ils disent "Marie. Ayez pitié de nous" ou "priez pour nous" c'est de l'adoration pour autre qu'Allah. Il se met en colère contre eux comme Il s'est mis en colère contre les anciens polythéistes arabes.

Es vouloir leur bien que de les laisser dans l'ignorance ou les laisser prendre le chemin de l'Enfer éternel ?? Le Prophète Mohammed (Que la Paix et la Bénédiction d'Allâh soit sur lui) a dit : « L'invocation, c'est l'adoration même. » [Hadith authentique rapporté par Ahmed, At-Tirmidhî, Abû Dâwoud, an-Nassâ-î, Ibn Mâdja]

Aussi, la vénération est un culte fondé sur le respect, et tout culte est de l'adoration. L'adoration n'est pas "l'amour démesuré", sauf si c'est pour autre qu'Allah, le Créateur.
Les papes incitent les gens à manifester des gestes d’amour envers un objet "béni"(!), par "l’octroi d’indulgences". Selon des archives, en 1595, le pape Clément VIII fît un bien médiocre don au « peuple François », c'est à dire aux français.
Par l’intermédiaire du futur cardinal du Perron, il fit parvenir « quelques valises pleines de croisettes & de gains bénis […] avec cette Indulgence, que tout François qui porteroit quelqu’un de ces grains en son Chapelet, toutes & quantes fois qu’il les baiseroit, gagneroit cent ans de pardon » ... Fin de citation !

La vraie bénédiction (baraka) ne vient que d'Allah !
L'ignorance religieuse n'était jamais perçue comme un mal, au contraire chacun exploitait celle de son prochain et jouer avec son affectivité. L'héritage dit chrétien c'est cette culture de l'ignorance, son absurdité, son mimétisme, son automatisme et son malheur profond. En revanche, l'Islam c'est cette foi en la révélation d'Allah faite à Mohammed, venue parachever les révélations antérieurs. 

L'habitude des chrétiens de faire ressembler le Créateur à une créature, a menée à un athéisme des plus dangereux. 
L'Islam est la plus grande des miséricorde pour les français. 

L'imam Ibn Al Qayim (élève de l'imam Ibn Taymiya) a dit : « Si Allah n'aurait pas établît pour Sa Religion des partisans et des secoureurs la défendant; il se serait produit ce qui s'est produit contre les religions précédentes (comme falsifications et changements). » Ighathat al-lhafane p.193 Dar al ma'rifat (p.362 Dar Ibn al Jawzy et p.182 Dar al-Athar)


Par nature, l'homme n'aime pas vivre dans la confusion vis à vis de sa religion, et de ce à quoi il doit s'attacher pour satisfaire son Créateur. Quoi donc de plus stupide que de refuser l'Islam sous prétexte que nos ancêtres furent dans cet état d'errance ?!
C'est dans ce contexte que surgit le catholique en fin de vie, psychologiquement écrasé de réaliser que le christianisme n'est ni vrai, ni total. Hanté et tourmenté par le rêve d'un totalitarisme hypocrite, il dit qu'il faut "vaincre le totalitarisme islamique."

Ecrit par AbdElSalam Abou Yahya ( https://twitter.com/AbdElSalamfr )

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire