13/10/2012

Le jugement des images

بسم الله الرحمن الرحيم

L'imam 'Abdul'Azîz Ibn Bâz رحمه الله a dit:
« Il n'est pas autorisé de filmer (ou photographier) les gens avec ou sans leur approbation. Mais si cela arrive avec leur consentement alors le péché en devient encore plus considérable.
La représentation des êtres possédants des âmes est illicite puisque le Prophète صلى الله عليه و سلم  a maudit les représentateurs. »
¤ Fatawa nour 'ala darb al 'aqîdah p.318
Il  a également dit:
« La télévision est un instrument dangereux et provoque d'immenses préjudices, comme les cinémas ou voir pire.
Et nous avons pris connaissance en lisant les ouvrages des gens expérimentés en ce domaine dans les pays arabes et autre, ce qui prouve sa dangerosité.
Ainsi que le grand nombre de ses nuisances dans la croyance, dans les mœurs et la situation de la société. »

¤ Fatawa 'Olama al balad al harâm p.1606

 
L'imâm At-Tirmidhy a rapporté avec une chaîne de transmission authentique jusqu'à Abou Hourayrah que le Messager d'Allah  صلى الله عليه و سلمa dit: 
«Une partie du feu surgira le jour du jugement ayant deux yeux qui voient et deux oreilles qui entendent et une langue qui parle et dira: j'ai été chargée de trois: tout orgueilleux obstiné, celui qui aura invoqué avec Allah une autre divinité, et les faiseurs d'images.»

Dans un audio d'environ huit minutes, Cheikh Mohammed ibn Hadi Al Madkhaly a rappelé que le taswir est illicite, et qu'il n'y a dans les images, aucun enseignement pour l'apprentissage. Il a demandé de se pencher sur le sujet avec sérieux et de ne pas faire preuve de laxisme. Faisons donc preuve de bon comportement face aux commandements d'Allah.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire